Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

- C'est impossible, dit la Fierté - C'est risqué, dit l'Expérience - C'est sans issue, dit la Raison - Essayons, murmure le coeur - William Arthur Ward

 
 
- Le doute est le
commencement
de la sagesse - 
  Aristote

Recherche Articles

- Un vieil indien explique à son petit fils que chacun de nous a en lui 2 loups qui se livrent bataille. Le premier loup représente la sérénité, l'amour et la gentillesse. Le second loup représente la peur, l'avidité et la haine. "Lequel des 2 loups gagne ?" demande l'enfant. "Celui que l'on nourrit" répond le grand-père - Sagesse Amérindienne

On a deux vies, 
et la deuxième commence 
quand on se rend compte 
qu’on n’en a qu’une
Confucius 
 
Il n'y a que 2 types de personnes 
dans le monde :
des justes qui savent
qu'ils sont pécheurs,
et les pécheurs qui pensent
qu'ils sont justes 
 
Blaise Pascal
 
Ne vous souciez pas d'être
sans emploi ; souciez-vous
plutôt d'être digne d'un emploi
 
Confucius
 
L'archer a un point
commun avec l'homme
de bien : quand sa flèche
n'atteint pas le centre
de la cible, il en cherche
la cause en lui-même
 
Confucius
 
Vivre est la chose la
plus rare. La plupart
des gens se contentent
d'exister
 
Oscar Wilde

« Un individu conscient et debout est bien plus dangereux pour le pouvoir en place que 10 000 individus endormis et inconscients. » Gandhi

Le sage a honte de ses
défauts, mais n'a pas
honte de s'en corriger 
Confucius
 

 

14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 11:12

 

Ce poème est très beau parce qu'il met en évidence la construction réciproque que nécessite une relation de couple. Les ingrédients ainsi que l'essence d'une belle relation sont présents dans ce texte : 
 
- la communication constructive et honnête, 
- l'acceptation de l'autre dans sa singularité et dans ce qu'il a de moins attrayant,
- la tendresse,
- le soutien que l'on s'apporte mutuellement,
- l'union de 2 êtres qui restent différents,
- l'engagement commun pour l'avenir, 
- le renouveau après l'orage parfois blessant, mais qui consolide la relation...
 
Belle lecture pour tous les amoureux de la vie
 
©Christelle Giacomoni 1997-2011 (vous pouvez me contacter ici - clic)
 
Prends ma main, ne la lâche pas.
J'écouterai ce que tu veux me dire. Si tu préfères te taire, j'entendrai ton silence.
Si tu ris, je rirai avec toi, mais jamais de toi.
Si tu es triste, j'essaierai de te consoler.
Je ferai pour toi des bouquets de soleil.
J'allumerai des feux de joie là où chacun ne voyait plus que cendres.
Si je n'ai qu'une rose, je te la donnerai. Si je n'ai qu'un chardon, je le garderai pour moi.
Je te donnerai ce qui te plaît, ce qui te rassure le plus, si je le possède.
Si je ne le possède pas, j'essaierai de l'acquérir.
Donne-moi la main. Nous irons où tu voudras.
Je te ferai entendre la musique que j'aime.
Si tu ne l'aimes pas, j'écouterai la tienne. J'essaierai de l'aimer.
Je te dirai le nom de mon fleuve, je le sais.
Car l'eau fuit. Coulant vers son destin, toujours pareille et toujours renouvelée.
Chacun de nous a laissé sur une berge des instants de sa vie qui sont devenus souvenirs, 
racines, source où l'on revient quand resurgit en nous la soif de pureté.
On dit alors "mon fleuve", pour ne pas dire "ma jeunesse", pour ne pas dire "mes amours", pour ne pas dire "autrefois".
Si tu le veux, je dirai "Il était une fois..."
Je t'apprendrai ce que je sais. C'est peu.
Tu m'apprendras ce que tu sais. C'est beaucoup.
Ne dis pas que tu ne sais rien. Cela n'existe pas, quelqu'un qui ne sait rien.
Ou alors, si cela existe, tant mieux.
C'est comme un jardin sauvage, un jardin vierge, un jardin à naître, où l'on peut rêver de mille jardins.
C'est comme l'enfant à venir, l'enfant espéré. C'est la vie devant soi.
Ronde et inattaquée, comme une boule de Noël.
Prends ma mains. Cinq doigts refermés autour des nôtres. C'est le plus beau cadeau du monde.
Cela nous préserve de la peur, de l'abandon, du doute.
Une main offerte, c'est un monde nouveau. Deux bras ouverts, c'est le miracle.
Je te prêterai un peu de ma folie. Enseigne-moi un peu de ta sagesse.
Un peu, mais pas trop.
Quand tu me verras raisonnable, si je le deviens jamais, rends-moi, s'il te plaît, un peu de ma folie.
Empêche-moi de m'éteindre. Je t'empêcherai de te brûler pour rien aux feux des pilleurs d'épave
Efface de ma vie les gestes inutiles, les gestes sans amour.
Il n'y a plus de gestes inutiles quand ils servent à la joie.
"Il était une fois" un lieu où j'aimais à chanter quand j'étais petite, parce qu'un écho chantait avec moi.
Nous serons pareils à des échos.
Je ne me blesserai pas de tes silences. Tu respecteras les miens.
Je ne t'assassinerai pas de "Pourquoi?" Tu n'es ni clef ni serrure.
Je ne suis ni charade ni question à résoudre.
Tu es toi. Je suis ce que je suis.
Mettons notre orgueil sur la paille.
Tâchons d'apprendre l'humilité.
Qu'importe les mots. Ce que je t'offre aujourd'hui, c'est quelque chose que ni le temps,
ni les rides, ni les infirmités ne pourront abîmer.
C'est le don de ceux qui ne peuvent vivre sans aimer.
Prends ma main. Apprenons le chemin qui mène à la tendresse.
Je ne troublerai pas ta musique intérieure.
Ne dis pas que je fais des fausses notes si je ne pense pas comme toi.
Nous sommes vivants en quête de vivants.
Donne-moi ta main. Si tu veux me quitter au coin de la rue, je te quitterai au coin de la rue. C'est promis.
Si tu veux aller plus loin, je t'accompagnerai jusqu'à ce "plus loin". Mais pas au-delà.
Tu n'est pas remorqueur. Je ne suis pas bouée.
Nous allons avec la vie comme le sable, le temps et l'eau : entre source et delta.
Différents et si proches à la fois…"
 
 Simone Conduché - Les chemins de tendresse - Poésie 1981

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kriss 15/02/2011 09:49


Oui il est merveilleux... Il fait prendre conscience que lorsqu'une relation se brise il ne faut pas incriminer celui qui a su aimer avec des mots et des actions. Savoir conjuguer le verbe aimer.


Alfred 14/02/2011 21:36


Jai trouve se poeme d'une beaute c'est vraiment superbe merci christelle pour se partage

Bisous fred


- La peur que quelque chose arrive est pire que la chose elle-même. Les peureux meurent bien des fois avant l'heure de leur mort. La peur doit être bannie de votre vie car elle est irrationnelle et bloque l'action - Swami Prajnanpad

L’Amour est le fondement
du monde. Où il a l’amour,
il y  a la paix, là où il y  a égoïsme
il y a misère et souffrance.
Apprenez de Mère Nature qui
donne d’Elle-même, même si
elle est exploitée par l’homme.
Faites de bonnes actions et
considérez les êtres comme
les enfants de la Mère Divine. 
 Amma

-Si vous voulez le bon, vous aurez le mauvais aussi. Chaque chose a deux aspects. Si vous voulez le côté face d'une pièce, vous devez prendre le côté pile aussi. C'est inutile d'attendre seulement du plaisir. Le plaisir et la peine vont toujours de pair. Il faut prendre les deux, ou rien du tout - Swami Prajnanpad

 

"Qui sème une pensée,

récolte une action ;

qui sème une action

récolte une habitude ;

qui sème une habitude,

récolte un caractère ;

qui sème un caractère,

récolte un destin."

STEPHEN R. COVEY

- Ceux qui savent assimiler la part de vérité de l'autre surtout si elle est contraire à la leur sortent du cercle infernal de l'ego. - Soeur Emmanuelle

 

 

 

 
 

Tout caillou est un diamant pour celui qui sait voir. Arnaud Desjardins