Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

- C'est impossible, dit la Fierté - C'est risqué, dit l'Expérience - C'est sans issue, dit la Raison - Essayons, murmure le coeur - William Arthur Ward

 
 
- Le doute est le
commencement
de la sagesse - 
  Aristote

Recherche Articles

- Un vieil indien explique à son petit fils que chacun de nous a en lui 2 loups qui se livrent bataille. Le premier loup représente la sérénité, l'amour et la gentillesse. Le second loup représente la peur, l'avidité et la haine. "Lequel des 2 loups gagne ?" demande l'enfant. "Celui que l'on nourrit" répond le grand-père - Sagesse Amérindienne

On a deux vies, 
et la deuxième commence 
quand on se rend compte 
qu’on n’en a qu’une
Confucius 
 
Il n'y a que 2 types de personnes 
dans le monde :
des justes qui savent
qu'ils sont pécheurs,
et les pécheurs qui pensent
qu'ils sont justes 
 
Blaise Pascal
 
Ne vous souciez pas d'être
sans emploi ; souciez-vous
plutôt d'être digne d'un emploi
 
Confucius
 
L'archer a un point
commun avec l'homme
de bien : quand sa flèche
n'atteint pas le centre
de la cible, il en cherche
la cause en lui-même
 
Confucius
 
Vivre est la chose la
plus rare. La plupart
des gens se contentent
d'exister
 
Oscar Wilde

« Un individu conscient et debout est bien plus dangereux pour le pouvoir en place que 10 000 individus endormis et inconscients. » Gandhi

Le sage a honte de ses
défauts, mais n'a pas
honte de s'en corriger 
Confucius
 

 

17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 18:13

Pourquoi essayer de transmettre des choses compliquées aux gens quand ils ne peuvent même pas appliquer des choses simples ?

Lee Lozowick

EXTRAITS
La Voie de la réconciliation : Témoignages et textes inédits,
Question de N° 111, Éd. Albin Michel, 1998. Arnaud Desjardins

" Je crois pouvoir dire que la réconciliation c'est la voie, ou que la voie c'est la réconciliation, écrit Arnaud Desjardins. […] Réconciliation pourrait donc s'entendre comme le fait de réunir, de rassembler à nouveau ce qui a été séparé mais qui originellement ne l'était pas, même si cette origine est métaphysique.

" Cette réconciliation avec le monde commence par la réconciliation avec notre passé, quel qu'il ait été pour pouvoir vivre instant après instant, en communion avec notre présent tel qu'il est dans la réalité de l'instant, de l'ici maintenant. On pourrait aussi évoquer une réconciliation par avance avec notre futur. Plus de crainte : le futur sera ce qu'il sera, à chaque jour suffit sa peine, à chaque minute suffit son oui. Et pour pouvoir être réconcilié avec ce futur que nous ne connaissons pas mais que nous pouvons pressentir, il est indispensable d'être réconcilié avec son passé. Se réconcilier avec le passé implique que ce passé ne nous tienne plus dans ses griffes, qu'il ne vienne plus colorer, déformer l'instant présent.

" Si nous lisons des ouvrages de spiritualité, qu'ils soient hindous, soufis ou chrétiens, nous retrouvons cette idée fondamentale : être libre du passé. - C'est avant tout papa et maman dans les conditions les plus courantes. - […] Combien d'êtres humains ne sont pas et peut-être ne seront jamais réconciliés avec leur père, ou leur mère, ou avec les deux. Que de souffrances pour l'enfant face à l'incompréhension des parents, leurs maladresses, que de blessures... […] Ce moule de la petite enfance va colorer plus ou moins toutes nos relations dans l'existence, notamment les relations amoureuses, d'où la nécessité de cette réconciliation avec les parents, pour permettre une vie conjugale harmonieuse. Ce thème de la réconciliation en touche un autre bien connu, celui du pardon des offenses, le pardon à ceux qui nous ont offensés : une vie réconciliée est non plus une vie dans l'hostilité, et donc dans la souffrance - tant en ce qui concerne notre relation passée que présente avec notre destin à chacun. C'est le thème de l'acceptation de ce qui est, y compris l'acceptation de l'inacceptable, le non-conflit avec la réalité telle qu'elle se présente d'instant en instant. "

Le pardon est nécessaire pour se réconcilier avec les autres, mais avec soi-même également.

Comme le rappelle plus loin Arnaud, " un être spirituel est avant tout un être qui vit dans le climat général du oui. Oui à soi-même d'abord ce qui ne veut pas dire qu'on ne peut pas, à partir de là, progresser. " Il est nécessaire de partir de ce que l'on est pour commencer à progresser. " Le chemin commence avec l'amour de soi-même, continue-t-il plus loin. Cela n'a bien entendu aucun rapport avec la vanité, l'orgueil, la susceptibilité, et l'hypertrophie de l'ego qui sont justement la réaction à l'impossibilité de nous aimer tels que nous sommes et de nous pardonner ce que nous avons été. […]

" J'ai été ce que j'ai été. Vu le nombre de conditions, de circonstances, de chaînes de causes à effets, de jeux d'action et de réaction à l'œuvre, je ne pouvais pas être autre que ce que j'ai été. Les reproches, la culpabilité sont une forme de mensonge, de refus de la vérité ou de la réalité relative telle qu'elle est. Et aujourd'hui, de même, je suis ce que je suis. C'est seulement à partir de cette si difficile réconciliation pleine et entière avec soi-même que la croissance intérieure peut commencer. Il n'y a pas de technique yogique de méditation, de jeûne, d'ascèse, même difficile, qui puisse être fructueuse sur la base d'un refus de soi-même. Or trop souvent, l'engagement dans la démarche spirituelle se met au service de ce reniement […]. C'est forcément une impasse. "
Pour illustrer la réconciliation de l'un et du multiple, il emploie cette très belle image : " Nous pouvons aspirer à une communion qui irait jusqu'à la découverte qu'un fondement unique sous-tend le monde multiple, que nous sommes tous les vagues d'un même océan. " Chacun a son autonomie, chacun est lui-même, chacun est une vague, mais une vague d'un même océan. C'est une métaphore qui est utilisée fréquemment lorsqu'on veut signifier que nous participons tous de la même conscience. La conscience est une comme l'océan, mais n'empêche qu'il y a des vagues, des vaguelettes, des lames de fond qui peuvent se prendre pour des manifestations uniques et qui ne sont pas associées à la grande manifestation de l'océan...

" Si nous nous engageons sur cette voie sans avoir d'abord accompli la première tâche qui consiste à nous réconcilier complètement avec nous-mêmes, toutes nos approches seront récupérées par l'ego et le mental. […] Ne l'oublions pas, pour le mental c'est toujours l'un ou l'autre, je choisis l'un contre l'autre, et sur la voie ce sera l'un et l'autre. […] Il n'y a pas de succès sans échec. Il n'y a pas d'arrivée sans départ. Il n'y a pas d'union sans séparation, de haut sans bas, ni de chaud sans froid, il n'y a pas de naissance sans mort, il n'y a pas de mort sans naissance. À partir de la naissance, l'ego et le mental se structurent sur l'opposition naturelle de tout ce qui paraît au bébé agréable, désagréable, plaisant ou déplaisant. Nous avons divisé le monde en deux, ce que nous aimons et n'aimons pas : attraction et répulsion. Le Bouddha disait lui-même que tout le mal venait de l'attraction, de la répulsion et de l'illusion ou de l'ignorance. "

" Pour pouvoir dépasser, passer au-delà - de la dualité, du conflit - il faut d'abord accepter, assumer, intégrer, réunifier ", dit Arnaud Desjardins à l'aide d'une formule concise que je trouve bien intéressante. Puis, pour appuyer son propos, il rappelle cette phrase qu'on peut lire dans l'Évangile de Thomas : " Celui qui fera du deux Un… "

Source : http://www.meditationfrance.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

- La peur que quelque chose arrive est pire que la chose elle-même. Les peureux meurent bien des fois avant l'heure de leur mort. La peur doit être bannie de votre vie car elle est irrationnelle et bloque l'action - Swami Prajnanpad

L’Amour est le fondement
du monde. Où il a l’amour,
il y  a la paix, là où il y  a égoïsme
il y a misère et souffrance.
Apprenez de Mère Nature qui
donne d’Elle-même, même si
elle est exploitée par l’homme.
Faites de bonnes actions et
considérez les êtres comme
les enfants de la Mère Divine. 
 Amma

-Si vous voulez le bon, vous aurez le mauvais aussi. Chaque chose a deux aspects. Si vous voulez le côté face d'une pièce, vous devez prendre le côté pile aussi. C'est inutile d'attendre seulement du plaisir. Le plaisir et la peine vont toujours de pair. Il faut prendre les deux, ou rien du tout - Swami Prajnanpad

 

"Qui sème une pensée,

récolte une action ;

qui sème une action

récolte une habitude ;

qui sème une habitude,

récolte un caractère ;

qui sème un caractère,

récolte un destin."

STEPHEN R. COVEY

- Ceux qui savent assimiler la part de vérité de l'autre surtout si elle est contraire à la leur sortent du cercle infernal de l'ego. - Soeur Emmanuelle

 

 

 

 
 

Tout caillou est un diamant pour celui qui sait voir. Arnaud Desjardins