Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

- C'est impossible, dit la Fierté - C'est risqué, dit l'Expérience - C'est sans issue, dit la Raison - Essayons, murmure le coeur - William Arthur Ward

 
 
- Le doute est le
commencement
de la sagesse - 
  Aristote

Recherche Articles

- Un vieil indien explique à son petit fils que chacun de nous a en lui 2 loups qui se livrent bataille. Le premier loup représente la sérénité, l'amour et la gentillesse. Le second loup représente la peur, l'avidité et la haine. "Lequel des 2 loups gagne ?" demande l'enfant. "Celui que l'on nourrit" répond le grand-père - Sagesse Amérindienne

On a deux vies, 
et la deuxième commence 
quand on se rend compte 
qu’on n’en a qu’une
Confucius 
 
Il n'y a que 2 types de personnes 
dans le monde :
des justes qui savent
qu'ils sont pécheurs,
et les pécheurs qui pensent
qu'ils sont justes 
 
Blaise Pascal
 
Ne vous souciez pas d'être
sans emploi ; souciez-vous
plutôt d'être digne d'un emploi
 
Confucius
 
L'archer a un point
commun avec l'homme
de bien : quand sa flèche
n'atteint pas le centre
de la cible, il en cherche
la cause en lui-même
 
Confucius
 
Vivre est la chose la
plus rare. La plupart
des gens se contentent
d'exister
 
Oscar Wilde

« Un individu conscient et debout est bien plus dangereux pour le pouvoir en place que 10 000 individus endormis et inconscients. » Gandhi

Le sage a honte de ses
défauts, mais n'a pas
honte de s'en corriger 
Confucius
 

 

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 13:39

Dans une société qui a évolué vers le voyeurisme, l'exhibitionnisme… il semblerait important de préserver la sexualité, qui devrait garder ce voile de pudeur et de discrétion…


L'adolescence est un bouleversement profond, telle la chrysalide qui mute en papillon, et la sexualité est une voie d'émergence prépondérante.


Bien que la période dite de latence (6-11ans) reste parfois dans un questionnement amoureux, l'adolescence laisse place aux premiers rapports sexuels …mais dont ces derniers n'ont que peu ou pas évolué durant les 25 dernières années en France, quoi qu'en disent les médias.


En effet l'âge moyen demeure environ 17 ans.


L'adolescence marque donc ce passage vers le différent, la préoccupation vers l'autre sexe (je n'aborderai pas ici la question de l'homosexualité).


C'est une charnière, avec des modifications physiologiques, hormonales, physiques, psychologiques… et l'exacerbation de la pulsion libidinale.


En outre, le garçon et la fille deviennent capables de procréer (avec les premières éjaculations pour le garçon, et les premières règles chez la fille…). Ils sont alors homme et femme.

S'il est vrai que dans la rencontre amoureuse l'adolescent peut être dans une soif d'absolu (le prince charmant pour la fille, ou la femme idéale pour le garçon), l'hyper érotisation de notre société ne serait pas sans conséquences sur de fausses représentations de l'acte sexuel et de la relation de couple.


La sexualité telle qu'elle est vulgarisée actuellement, ne tient pas compte d'une singularité humaine avec tout ce qui la compose (histoire de vie, situation intra familiale, traumatisme…).


Ainsi, apparaissent des craintes, des inquiétudes voire des peurs dans la rencontre de l'altérité.


L'adolescence est aussi ce passage où le jeune devrait tendre vers une autonomisation car c'est la bascule du monde de l'enfance vers celui de l'adulte.


Le rôle des parents est alors fondamental.


Or, on peut observer le questionnement de la place du parent et ce, même sur la thématique de l'affectivité et de la sexualité.
Les couples sont de plus en plus fragilisés avec des recompositions familiales et parfois, rien n'est simple…

Néanmoins, certains prennent la place du copain, de la copine… Etre un parent « cool » permettrait de parler de tout…
La sexualité touche cette question de l'intime à tout dévoiler, cela n'interrogerait-il pas une intrusion « incestueuse » symbolique, entre le parent et l'enfant ?


Cela ne pourrait-il pas être à l'origine d'inhibitions chez certains jeunes sujets ?


Serait-il naturel aussi, que certains parents évoquent leur propre sexualité à leurs enfants ?


A la fois cela noterait parfois des projections de leurs propres peurs.


Qu'on le veuille ou non, la sexualité convoque la notion de pudeur même chez l'adolescent… Elle se doit d'être respectée même si ce dernier semble à l'aise et qu'il parle en terme « cru ».


Le rôle du parent serait d'accompagner l'affirmation du jeune…en le questionnant parfois sur le « sens »…Ainsi, il s'agirait de le faire grandir, non en adulte « immature », mais en adulte « responsable ».


La médiation d'un tiers, les médecins scolaires, l'infirmière scolaire, les interventions en matière d'éducation affective et sexuelle trouvent aussi leur intérêt (quoi qu'en disent certains psychanalystes qui se sont positionnés contre).


Dans une société où le flot d'images et de reportages n'a de cesse de s'accroître depuis ces dernières années en terme de sexualité et de pornographie. Il est important parfois pour certains, d'éclairer des questionnements…


L'adolescence n'est pas une maladie…et même si ce passage peut être difficile pour des parents, il ne l'est pas moins pour le jeune qui la vit.
C'est aussi une période de l'agir car l'adolescent n'est pas capable parfois de mettre des mots sur un ressenti, de s'avoir ce qui l'anime. Il posera donc des actes (agressivité, mutilation, scarification…).


Même si, et encore plus aujourd'hui, il n'existe pas d'éducation « parfaite », car de nombreuses choses échappent… accompagner, voudra dire : être à l'écoute, parfois mettre un cadre ; car l'amour dit aussi « non »… « non » qui sera structurant lorsqu'il est expliqué…  Reconnaître parfois la nécessité d'une intervention d'un tiers.


C'est ainsi que l'adolescent pourra se sentir aimé, respecté… grandir en liberté de jugement, autonomie et responsabilité et ce, même en matière d'affectivité et de sexualité.


C'est lui qui fera le couple de demain…

 


Nicolas SAJUS©
Psychothérapeute
Conseiller conjugal et familial
Certifié en sexologie

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hygie - dans Education
commenter cet article

commentaires

- La peur que quelque chose arrive est pire que la chose elle-même. Les peureux meurent bien des fois avant l'heure de leur mort. La peur doit être bannie de votre vie car elle est irrationnelle et bloque l'action - Swami Prajnanpad

L’Amour est le fondement
du monde. Où il a l’amour,
il y  a la paix, là où il y  a égoïsme
il y a misère et souffrance.
Apprenez de Mère Nature qui
donne d’Elle-même, même si
elle est exploitée par l’homme.
Faites de bonnes actions et
considérez les êtres comme
les enfants de la Mère Divine. 
 Amma

-Si vous voulez le bon, vous aurez le mauvais aussi. Chaque chose a deux aspects. Si vous voulez le côté face d'une pièce, vous devez prendre le côté pile aussi. C'est inutile d'attendre seulement du plaisir. Le plaisir et la peine vont toujours de pair. Il faut prendre les deux, ou rien du tout - Swami Prajnanpad

 

"Qui sème une pensée,

récolte une action ;

qui sème une action

récolte une habitude ;

qui sème une habitude,

récolte un caractère ;

qui sème un caractère,

récolte un destin."

STEPHEN R. COVEY

- Ceux qui savent assimiler la part de vérité de l'autre surtout si elle est contraire à la leur sortent du cercle infernal de l'ego. - Soeur Emmanuelle

 

 

 

 
 

Tout caillou est un diamant pour celui qui sait voir. Arnaud Desjardins